Premier inverted coaster de France, mais aussi victime d’un accident en 2005, le Bat Coaster a marqué l’histoire de Nigloland, on vous raconte pourquoi.

Qu’est-ce que le Bat Coaster ?

Le grand huit

Le Bat Coaster était un grand huit inversé construit par la société italienne, disparue depuis 2004, Pinfari. Les passagers avaient donc les pieds dans le vide, avec les rails au-dessus. Aujourd’hui, c’est surtout les constructeurs Bolliger & Mabillard et Vekoma qui les construisent.

The Monster, le grand huit inversé de Walygator construit par Bolliger & Mabillard

The Monster, le grand huit inversé de Walygator construit par Bolliger & Mabillard

Le Bat Coaster fut le premier grand huit inversé de France, bien avant :

  • The Monster à Walygator (Inverted Coaster – Raptor Bolliger & Mabillard, 2010).
  • OzIris au Parc Astérix (Inverted Coaster Bolliger & Mabillard, 2012).
  • Triops à Bagatelle (Invertigo Vekoma, 2012).

Nigloland a accueilli le Bat Coaster en 2002 dans le quartier Rockn’Roll, une année après la construction d’Hollywood Boulevard et des Bumper’s Cars. L’attraction se trouvait à côté du Spatiale Expérience, à la place actuelle d’Alpina Blitz.

Plan de Nigloland en 2003, un an après l'ouverture du Bat Coaster

Plan de Nigloland en 2003, un an après l’ouverture du Bat Coaster

Le parcours

0
en mètres, la longueur du parcours
0
en mètres, la hauteur du grand huit
0
en kilomètres/heure, la vitesse du grand huit
0
en minutes, la durée du grand huit
0
sièges par train
0
trains

Le Bat Coaster débute par un lift à chaîne, puis entame une descente vers la droite. Le train passe alors un élément appelé Roll Over, composé de deux inversions. La fin du parcours se fait très tranquillement, entre hélice et virages pris à vitesse basse. Voici une vidéo du Bat Coaster en fonctionnement :

La thématisation

Cette attraction n’était pas vraiment thématisée. Outre les rails violets et les supports jaunes qui rappelaient l’univers de Batman, et le logo qui était attaché en haut du lift, il n’y avait pas de décor.

C’est totalement différent de ce que peut faire Nigloland aujourd’hui, avec Noisette Express notamment !

L’accident de 2005

Le samedi 9 avril 2005, alors que Nigloland vient d’ouvrir ses portes pour la saison, le Bat Coaster est victime d’un accident.

Qu’est-il arrivé ?

Samedi, après la pause de midi, nous avons remis en service le manège BAT COASTER.

Une forte bourrasque de vent a ralenti la vitesse du train qui s’est arrêté sur une zone de ralentissement, à 10 mètres de haut. Normalement, à cet endroit, le train circule à une vitesse d’environ 5 à 8 km/h selon les conditions climatiques.

Le train étant stoppé, le pilote de l’attraction a fait appel au service de maintenance.

L’équipe a mis en place la nacelle automotrice à l’intérieur du manège afin de procéder à l’évacuation des passagers.

Afin de réaliser cette opération dans des conditions de sécurité optimum, le train a été avancé de 4 à 5 mètres, pour le stabiliser dans la zone de frein, pensant que celui-ci était en position fermée.

Cependant l’attraction n’ayant connu aucune défaillance réelle, le frein était ouvert, le train a repris son élan, parcouru un virage d’une cinquantaine de mètres et est venu percuter, à une vitesse d’environ 25 km/h, le bras de la nacelle automotrice qui se trouvait sur sa trajectoire.

Voici le communiqué de Nigloland, sur son site, après l’accident. C’est donc une suite d’erreurs humaines qui a produit ce terrible accrochage.

Quelle suite pour le grand huit et Nigloland ?

Jamais Nigloland n’a mis en cause Pinfari ou l’attraction, mais le parc a décidé de se séparer du grand huit en 2006.

Le Bat Coaster a ensuite été vendu à Antibes Land et il est resté un an dans le sud. Depuis 2011 il est opérationnel à Dubai, et appartient au Freij Entertainment International.

Nigloland a ensuite investi dans le Grizzly (Disko’Coaster Zamperla, 2006), puis le Schlitt’ Express (Wild Maus – Compact Mobile Rev. 2 Mack Rides, 2007).

📸 Crédits Photos : Interpark, Rhuin Julien sur Captain Coaster, Nigloland-world, Nigloland