Après avoir attendu de nombreuses semaines que la saison des parcs débute, je retrouve Léo et Alexandre pour créditer les Alpine Coasters du massif vosgiens.

La Schlucht : pas un crédit, mais une bonne luge

Je trouve mes deux compagnons de route à 10h au parking du Calvaire, heure du rendez-vous. Alex est monté à vélo (oui oui, à vélo), et je me rend compte que Léo a la même voiture que moi. Comme quoi le hasard fait bien les choses.

Première destination : la luge d’été de la Schlucht. Après avoir déboursé 7,10€, nous montons grâce au télésiège avec Léo, pendant qu’Alex monte à pieds, en courant (normal après tout, c’est un surhomme).

Il y a de belles drops !

Ce n’est pas un crédit, et on aurait aimé avec le dueling… Mais il s’avère que c’est une excellente surprise. On m’a raconté qu’il était facile de tomber de la luge, je comprends pourquoi. C’est super rapide, et les petites drops nous font bondir de la luge ! Note : 2/5.

Cette luge est une excellente surprise !

Schlitte Mountain : simple mais efficace !

Après ce petit arrêt « béton » (dédicace à BenJ), on se dirige vers la station de La Bresse, où se trouve Schlitte Mountain.

Schlitte Moutain bénéficie d’une bonne situation !

Cet Alpine Coaster Wiegand de 2010 paraît somme toute classique, mais il est efficace. On paye les 5,60€ demandés par personne, on met la ceinture et c’est parti pour le lift à câble. Le layout est simple voir ennuyeux au début, puis la fin rattrape bien grâce à des S-turns pris avec une bonne vitesse. L’avantage principal de cet Alpine Coaster est la vitesse. Elle est constante tout du long, et ça permet d’avoir quelques airtimes sur les bunny hops du layout. Note : 2/5.

Sa vitesse est aussi un atout !

Ne sachant pas à quelle heure ouvre la luge du Markstein, et voyant le temps se gâter, on décide de se restaurer au Slalom, un self qui propose pas mal de choses à manger. On prend notre temps en parlant d’Objectif Mars, de Vertika et des prochains parcs qui réouvriront leur portes dans les prochaines semaines.

Luge Sur Rail : une situation sublime

En voyant le ciel s’éclaircir, on reprend la route direction la station du Markstein. Sur la route des Crêtes, on s’arrête à de multiples reprises pour voir des beaux points de vues, et prendre des photos.

Les Vosges nous offrent de superbes vues !

Au pied du Ballon des Vosges, cet Alpine Wiegand ouvert en 2013 dispose d’une situation sublime. Pas d’arbre, et une vue exceptionnelle sur les monts aux alentours. On débourse les 7€ pour monter dans notre luge et c’est parti !

Le début du layout (ah cela ne vous intéresse pas ?)

Au niveau du parcours, il est plus intéressant que celui de Schlitte Mountain. Malheureusement, il est trimé. La fin qui aurait pu être surprenante ne l’est finalement pas, puisque nous sommes freinés presque constamment. Note : 2/5.

Dommage qu’il n’y ai pas assez de vitesse !

Pour nous consoler, avant de retourner au Lac Blanc, on prend une petite collation (il faut bien manger non ?). Crêpes pour tout le monde !

Tricky Track : la déception du jour

Nous trouvons Victor au Col du Calvaire, pour faire le dernier crédit de la journée : Tricky Track.

Une grosse enseigne pour un Alpine !

Ouvert en décembre 2019, cet Alpine Coaster Wiegand est tout neuf ! 7,50€ par luge, et c’est parti !

Il y a deux particularités pour cet Alpine : le lift à câble est le dernier élément du parcours, (le départ se fait en haut de la montagne) et Wiegand a réussi encore plus à le ralentir que celui du Markstein ! Pourtant le layout est génial, et réguler la vitesse ne permet pas de profiter de l’énorme drop ou des S-turns, qui pris à une bonne vitesse doivent être dingues ! Note : 1,5/5.

Quel dommage, cela aurait pu être dingue…

Avant de rentrer chacun chez soit, on décide de se faire une dernière balade, à pieds, pour trouver un point de vue du Lac Blanc ! Et on a fini par trouver notre bonheur, avant de redescendre à travers les pistes de ski de la station.

On est pas beaux là ?

📸 Crédits Photos : Niglofans, Fenyard